Communiqué de Presse centre yasmine

Communiqué de Presse

Suite à l’article publié en arabe sur Hespress, rédigé par Khadija Tchout, je réponds par ce présent communiqué, afin d’expliquer d’avantages mes propos, qui n’ont pas été interprétés comme il faut.

Dans son article, Mme Khadija Tchout a interprété mes propos, en disant que les études faites ont prouvé que la « mère frigidaire», l’exposition de l’enfant aux écrans pendant des heures et des heures, ainsi que quelques vaccins, sont des causes de l’autisme.

Lors de la conversation téléphonique, j’ai précisé que l’autisme est un trouble de développement dont les causes sont encore inconnues. J’ai été très claire sur ce point.

Ainsi, j’ai évoqué un petit peu l’historique des différentes théories, ainsi que le concept de la « mère frigidaire ».

Le concept de la « mère frigidaire» est apparu dans les années 1950-1960 Wikipedia), pour « qualifier une attitude de manque de chaleur affective attribuée aux parents ». Selon Leo Kanner (le psychiatre qui est à l’origine de l’acceptation actuelle de l’autisme), l’autisme est un trouble inné (1943). Donc, on ne peut pas dire que le concept de la « mère frigidaire » est une cause de l’autisme, comme a mentionné Khadija Tchout dans de son article.

En ce qui concerne l’exposition de l’enfant aux écrans, Michal Waldman (économiste de la prestigieuse université américaine Cornell) a bien précisé, en 2005, que « l’exposition aux écrans des jeunes enfants pourrait déclencher l’autisme chez des enfants prédisposés, selon l’analyse des données ». En revanche, ce n’est qu’une hypothèse, et rien n’est prouvé scientifiquement, comme j’ai bien expliqué à Mme Tchout par téléphone.

J’ai expliqué que l’exposition aux écrans peut déclencher quelques signes qui ressemblent à ceux présentés dans le tableau clinique de l’autisme (retard de langage, retard au niveau du développement psychomoteur de l’enfant vu le manque de la stimulation), tout en étant très éloigné de l’autisme.

Pour plus d’informations, je vous renvoie vers ces trois vidéos.

Les dangers de la TV sur les enfants (vidéo en arabe)

L’exposition aux écrans et le comportement des enfants (vidéo en arabe)

La relation entre les enfants et les écrans (vidéo en arabe)

Pour l’autisme :

Le débat vaccin-autisme existe depuis des années. En 1998, le gastro-entérologue britannique Andrew Wakefield a publié un document qui était censé lier l’autisme aux vaccins (le vaccin ROR plus précisément).

Des parents ont déjà portés plainte au tribunal contre des laboratoires pharmaceutique. Et je vous conseille de lire l’article « Autisme et vaccination : En finir avec les mensonges sur Wakefield, la censure de Vaxxed et le déni des dommages vaccinaux ».
Bienque, beaucoup d’experts ont prétendu que les recherches menées par ce spécialiste sont basées sur très peu de preuves. C’est une hypothèse qui pourra être confirmée, ou pas, dans les années à venir, pour l’instant c’est une hypothèse.

Pour conclure, je précise que les propos existant sur l’article ont été changés par la rédactrice (presque complètement), d’où la nécessité de publier ce communiqué, afin de bien clarifier les choses.

Je ne suis pas une thérapeute. Je suis simplement une maman d’enfant autiste qui se bat pour aider son enfant et pour aider les autres parents. C’est pour cela que je lui ai donné le numéro de la pédopsychiatre Roudies Rim qui pouvait lui fournir plus d’informations.

Je tiens à préciser aussi que je partage mes propos, et mes avis sur les deux blogs (www.centreyasmine.com et www.autismemaroc.com ), ainsi que sur la page Facebook de mon Centre Yasmine Breton, et où je suis très précise et claire à propos de ces sujets.

Avant de finir, je tiens à préciser que j’ai appelé pas mal de fois, et j’ai envoyé des SMS, afin de changer mes propos sur l’article, mais sans aucun retour de la part de Hespress d’où la nécessité de ce communiqué

Fait à Salé, le 3 octobre 2017

Karima maman de Yasmine et Gérante du centre Yasmine Breton

 

Inscrivez vous pour accéder au PROGRAMME D’ACTIVITÉS ÉDUCATIVESÀ LA MAISON (PAM)

2 ans à 4 ans

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: