Diagnostiquer l'autisme avec les yeux

Diagnostiquer l’autisme avec les yeux

Comment diagnostiquer l’autisme est la préoccupation d’un ensemble de chercheurs. Selon une étude publiée dernièrement par l’European Journal Of Neuroscience, les chercheurs annoncent la découverte d’un nouvel outil qui permet de diagnostiquer l’autisme.

Il s’agit d’un test qui permet de mesurer les mouvements rapides des yeux, et par la suite, détecter les déficits cérébraux, qui sont impliqués dans la maladie.

Le point sur l’autisme

Tout d’abord, il faut savoir que l’autisme est un trouble du développement qui apparait chez les enfants. Il est constitué d’un ensemble de pathologies diverses, qui sont caractérisées pas une communication verbale et non verbale altérée, des troubles du comportement, des difficultés sociales, et, parfois, des troubles d’apprentissage.

D’après les experts, les premiers signes de ce trouble apparaissent entre 18 et 36 mois. L’enfant est :

  • Très calme, ou au contraire excité,
  • Indifférent aux sollicitations des parents, et aux stimulations sonores,
  • Ne sourit pas, ou le fait peu,
  • Toujours silencieux,
  • A des comportements répétitifs,
  • A des centre d’intérêts restreints, …

Une prise en charge adaptée, et surtout précoce, permet à l’enfant de s’y adapter, et d’être impliquer dans le monde qui l’entoure.

Nous vous recommandons le Centre Yasmine, situé à Salé, qui accueille et prend en charges les enfants autistes.

Pourquoi étudier les yeux pour diagnostiquer l’autisme

Lorsque l’attention passe d’un objet à une autre, les mouvements rapides que font les yeux sont appelés  » saccades « . Ces sont des mouvements très essentiels pour naviguer, comprendre, et interagir avec l’environnement qui nous entoure.

Chez une personne normale, en bonne santé, les saccades sont précises et rapides.

Depuis quelques années, les scientifiques font beaucoup d’études et de recherches, et surtout les neuroscientifiques, afin de comprendre les mécanismes qui contrôlent les mouvements oculaires.

Mais qui est l’intérêt à étudier les saccades dans l’autisme ?

Le cervelet est la zone du cerveau qui contrôle les mouvements des yeux, c’est-à-dire les saccades. Or, cette zone est identifié comme étant très essentiel au développement des émotions, et à l’acquisition des différentes connaissances, vu qu’elle possède de nombreuses connexions avec le reste du cerveau humain. Du coup, un ensemble de preuves s’accumulent sur l’altération de cette zone en cas d’autisme.

Vers un nouveau diagnostic

A travers un ensemble d’expériences et d’études, les scientifiques ont pu observer les mouvements oculaires de quelques patients atteints d’autisme.

Les participants à cette expérience devraient suivre une cible visuelle bien précise, qui apparait à divers endroits sur l’écran. L’expérience a été faite de manière à amener, souvent, le participant à dépasser la cible visuelle.

Pour les participants en bonne santé, lorsque la tâche est répétée, le cerveau corrige et adapte le mouvement des yeux. Alors que chez les participants atteints d’autisme, le cerveau n’a effectué aucune adaptation, car il continue à chaque fois de manquer la cible.

Cette incapacité du cerveau à ajuster les mouvements des yeux, est, peut-être, un marqueur d’un dysfonctionnement du cervelet, et expliquer l’origine des troubles de la communication et d’interactions sociales des personnes atteintes d’autisme.

Les scientifiques qui ont menés l’expérience suggèrent que l’évaluation de la capacité d’adaptation des saccades, permet de détecter une potentielle altération de la zone du cerveau dite cervelet.

D’autres études sont e cours pour confirmer les observations faites, mais, les scientifiques affirme qu’en cas de confirmations de cet indicateur, on peut détecter plus tôt l’autisme.

 

Inscrivez vous pour accéder au PROGRAMME D’ACTIVITÉS ÉDUCATIVESÀ LA MAISON (PAM)

2 ans à 4 ans

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: